CFDRM >Livres de la bibliothèque du CFDRM Livres de la bibliothèque > Dictionnaire des termes anatomiques

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Dictionnaire - bestiaire et autre volucraire en massage

Nous parlons de dictionnaire de façon générique mais il s'agit davantage d'un lexique interne au CFDRM ayant pour fonction ici de référencer les animaux réels ou fantastiques qui sont entrés dans un massage soit comme massé (caresse domestique), soit employés pour masser l'homme, vivant ou entrant dans des compositions d'onguents dont on a trace dans l'histoire.

Pour connaître le sens des symboles utilisés par le CFDRM, il vous suffit de cliquer sur celui qui vous intéresse lorsqu'il s'y prête ou de vous reporter à notre liste ici.

Sur cette page je serai votre belluaire Information ouverte dans une nouvelle page affecté à l'entretien des animaux nécessaires au massage dans l'histoire.

Les dictionnaires internes Noms propres

Les dictionnaires internes Noms communs

Les dictionnaires internes Dico de Latin

Les dictionnaires internes Dico de Grec

Les dictionnaires internes Dico des hiéroglyphes

Les dictionnaires internes Botanique

Les dictionnaires internes Dico d'anatomie

Les dictionnaires internes Dico des pathologies

Les dictionnaires internes Dico - bestiaire et autre volucraire en massage

Les dictionnaires internes Dico des Masseurs

Centre de recherche sur les massages

 

Lettre A

 

B

Lettre B

 

C 

Lettre C

Chien mouton, expression que l'on retrouve au XIXe et qui devait désigner la famille des chiens de bergers.
Dans Etude clinique et expérimentale sur le massage, par A. Castex en Janvier 1892 à la 2eme partie il explique pourquoi il est utile de lésionner ce type d'animaux afin de voir comment les hématomes se résorbent sous le coup du massage et ce, en des termes aujourd'hui insoutenables. « 17 octobre 1890, Expérience IV. Chien mouton. L'animal est favorable à cette expérience car il a les cuisses bien musclées. On l'attache sur la table à expérience. Avec une bouteille de grès analogues aux flacons de curaçao je frappe quinze forts coups répétés de toute la force de mon bras. »

D

Lettre D

 

E

Lettre E

 

F 

Lettre  F

 

G

Lettre G

 

H

Lettre H

Hirondelle, Information ouverte dans une nouvelle page oiseaux appartenant à la famille des Hirundinidae, dont ils constituent la sous-famille des Hirundininae. Ce sont des oiseaux migrateurs qui installent leurs nids près des habitations telles que les granges et les étables.
– Dans
La mère, l'enfant et le lait en Égypte ancienne, par Richard-Alain JEAN et Anne-Marie Loyrette, Éd. L'harmattan 2010 TDM Fiche technique Chapitre XIX) - 19.2. p. 311 "Pour Ibn al-Baytar [vers 1197-1248] (810), l’œil d’hirondelle écrasé s’emploie en friction sur l’ombilic d’une femme en couche. Son sang calme la libido des femmes."
Et même page, "
Abdelrazzaq Muhammad Ibn Hamadushn (447) rapporte que les Arabes utilisent l’écume de foie [d'hirondelle] grillé pour oindre l’albugo Information ouverte dans une nouvelle page."

 

I

Lettre I

 

J

Lettre J

 

K

Lettre K

 

L

Lettre L

 

M

Lettre M

Mouton, Information ouverte dans une nouvelle page espèce domestique de mammifères herbivores appartenant à la sous-famille des Caprinés, dans la grande famille des Bovidés. C'est plus précisément un ovin, du genre Ovis. Le jeune mâle est l'agneau et la jeune femelle l'agnelle, la femelle est la brebis et le mâle est le bélier.
Estradère, Du massage de 1863 TDM Fiche techniquepages 60/61 "« On attache un peu loin, au bout d'un petit bâton en forme de manche, une vessie de mouton ou d'agneau qu'on a gonflée d'air par p. 61 l'insufflation, et avec cette espèce de fléau on peut porter partout le bienveillant effet de la percussion. »".
Voir chiens moutons.

N

Lettre N

 

O

Lettre O

 

P

Lettre  P

 

Q

Lettre Q

 

 

R

Lettre R

 

S

Lettre S

Scorpion, Information ouverte dans une nouvelle page leur nom scientifique est Scorpiones — sont un ordre parmi l'embranchement des Arthropodes de la classe des Arachnides. Ils se distinguent des autres Arachnides par leurs pédipalpes développés en pinces et par l'aiguillon venimeux qu'ils portent au bout de leur abdomen.
Nous lisons dans
Le scorpion dans la médecine d'autrefois, : M. Gille, in Revue pratique de biologie appliquée, avril 1929 pages 105-111 par Delaunay Paul Information ouverte dans une nouvelle page : « Le scorpion Information ouverte dans une nouvelle page dans la médecine d'autrefois : Comme quoi le scorpion qui, au témoignage de Dioscoride, cru, broyé et appliqué sur la plaie par lui faite, la guérissait infailliblement, se haussa bientôt à la dignité d'alexitère Information ouverte dans une nouvelle page général. La formule de l'huile de scorpion, lancée par Mesué [le vieux ou le jeune ?], compliqué par Rhazès, finit par réunir, avec Matthiole Information ouverte dans une nouvelle page, 128 ingrédients. Remède précieux contre les fièvres malignes, les affections cérébrales, les paralysies. On l'employait en frictions chez les lithiasiques Information ouverte dans une nouvelle page auxquels Matthiole recommande, en outre, d'ingérer de la cendre de scorpions brûlés vifs. Et notre arachnide Information ouverte dans une nouvelle page avait encore quelque vertu contre les maux d'oreilles, l'helminthiase Information ouverte dans une nouvelle page, la variole, etc. » Fin. Mention dans La mère, l'enfant et le lait en Égypte ancienne, par Richard-Alain JEAN et Anne-Marie Loyrette, Éd. L'harmattan 2010 TDM Fiche technique chapitre V - 5.2.1 p. 92 "La racine de souchet rond fait partie de la formule des eaux thériacales générales, impériales, prophylactiques, de l'huile de scorpion et des trochisques cyccos."

 T

Lettre T

 

U

Lettre U

 

 V

Lettre V

Ver(s), Information ouverte dans une nouvelle page groupe très hétérogène d'animaux invertébrés qui partagent une caractéristique commune, à savoir un corps mou, flexible, de forme allongée et ne comportant aucune partie dure. Leur morphologie, adaptée autant à la vie parasitaire qu’à des modes de vie autonomes et libres, leur permet de coloniser une large gamme d’environnements terrestres et aquatiques.
L'orthopédie de 1741 TDM Fiche technique p. 204 "La personne trempera fa main dans le fang tout fumant ou d'un bœuf, ou d'un veau, ou d'un mouton, ce qui se réiterera le plus de fois qu'il se pourra. On lui frottera, outre cela , matin & soir, pendant un grand nombre de jours, l'épine du dos, le bras, & la main avec des linges doux, un peu chauds, & aussitôt après avec de l'huile de vers, laquelle sera dans un petit plat sur un peu de cendres chaudes." 

W

Lettre W

 

X

Lettre X

 

Y

Lettre Y

 

Z

Lettre Z

 

 

 

 http://www.cfdrm.fr